fbpx

El disfraz - Projet en développement par l'artiste Leticia Vera

mardi 12 avril 2016

La résidence de création, qui s’est tenue du 21 au 25 mars, a été l’occasion d’accueillir la danseuse et chorégraphe Leticia Vera chez Ondinnok dans les premiers jalons exploratoires de son projet El disfraz (le costume).

« Le temps est arrivé de faire les premier pas, fouler le sol du studio pour commencer la marche, entamer le chemin de l’aventure, la découverte et la réalisation de mes rêves les plus profonds de création artistique.

 C’est au sein d’Ondinnok et au moment de l’équinoxe du printemps que cette petite graine a été semée. Sur terre solide, sur pierre solide »

– Leticia Vera

El disfraz se présente comme un projet chorégraphique et multimédia en danse-théâtre, explorant une esthétique et une dramaturgie qui s’articulent autour de témoignages. La performance conçoit comme un tout inséparable autant le mariage de dialogues et de mouvements, que l’aspect sonore et la dimension visuelle.

La thématique du costume tire sa source dans une image photographique, l’évocation d’un portrait des grands-parents de l’artiste duquel se déploient des histoires et des personnages entrelacés : le dévoilement du monde des travestissements, les masques par couches successives de l’imposition culturelle ; la recherche d’un langage entre le choix de parler sa propre langue, puisée aux sonorités des langues d’origine de l’Amérique, ou imiter celles dictées par le contexte colonial ; la quête identitaire qui s’invente dans les tressages de la mémoire, les mouvements migratoires et dans les trajectoires où les ancêtres sont témoins du présent.

La semaine d’atelier a été inaugurée par une cérémonie traditionnelle amérindienne, qui a été un point de départ et d’accueil pour les artistes invités et ceux qui les soutiennent et les accompagnent de près.

Jour après jour, l’exploration artistique a été l’occasion de faire des rencontres en mouvements entre Leticia et Carlos Rivera, danseur et chorégraphe de descendance Mixteca, ainsi qu’avec la danseuse Ivanie Aubin-Malo, de souche Malécite.

Pour conclure l’atelier, une brève représentation du « work-in progress » a eu lieu devant quelques spectateurs, dans un contexte intime avec les membres de l’équipe d’Ondinnok et les artistes invités Dena Davida et Charles Koronheo.

L’atelier a donné lieu à de nombreuses conversations et de généreux partages et surtout il s’agit d’une réelle source d’inspiration pour continuer le projet et explorer les collaborations possibles.

Leticia remercie Yves Sioui Durand et Catherine Joncas, Carlos Rivera, Charles Koroneho, Ivanie Aubin-Malo, Clément Cazelais, Amélie Girard, Myriam Cloutier et Normand Guibeault, et Dena Davida de nous avoir accompagnés.