fbpx

Nouvelle direction artistique associée

jeudi 29 septembre 2016

La rentrée automne 2016 est pour nous sous le signe du renouveau au sein de l’équipe de la direction artistique! Dave Jenniss et Leticia Vera sont nommés en tant que directeurs artistiques associés. Ils sont tous deux des collaborateurs de la compagnie depuis de nombreuses années. Ils joignent leurs forces pour faire équipe aux côtés d’Yves Sioui Durand, toujours à la barre de la direction artistique de la compagnie. C’est le début d’une année de transition où Catherine Joncas et Yves Sioui Durand, co-fondateurs de la compagnie, vont progressivement quitter l’avant-scène pour voir leurs rôles se transformer au sein de l’équipe pour devenir guides artistiques, conseillers et assumer le rôle d’aînés.

Bon début de saison 2016-2017!

Les nouveaux directeurs artistiques associés from Ondinnok on Vimeo.

 

Mot de la direction artistique

 

Yves Sioui Durand et Catherine Joncas, co-directeurs artistiques fondateurs

 

Voici, le temps est venu de laisser la place, de passer le flambeau de la direction à une nouvelle génération de créateurs autochtones. C’est maintenant à Dave, à Leticia, soutenus par Amélie et Myriam, d’interroger le monde qui est advenu, d’exprimer leurs visions, leurs rêves et de les faire partager. De faire Ondinnok. Une compagnie a besoin de se renouveler pour survivre, elle a besoin d’une énergie neuve pour se ré-énoncer et affronter les défis que pose à la fois la révolution numérique et la globalisation de notre monde. Pour y répondre, il leur faudra se relier à nos racines, nos origines, se relier aux « arendiwane », aux vieilles pierres. Il leur faudra se réapproprier leur langue d’origine et lutter le plus souvent à contrecourant et parfois seuls contre les modes passagères et l’ignorance.

Ce qui s’en vient pour Ondinnok en 2017 avec notre Printemps autochtone d’Art 3, c’est l’effort d’une résistance artistique au détournement des attentions du véritable processus de réparation qui doit commencer. Car il y aura beaucoup de poudre aux yeux lors des célébrations du 375ème anniversaire de Montréal et du 150ième du Canada. Il nous faudra être attentifs, avoir une vision éthique claire et plonger dans l’action avec un théâtre engagé, audacieux, déroutant. Et ainsi signifier notre autodétermination culturelle et artistique.

La mise en œuvre de cet événement servira d’initiation à Dave Jenniss et à Letica Vera, les deux nouveaux directeurs artistiques associés au sein de la compagnie; ils y feront leurs dents, ils y poliront leurs volontés, la force de leur engagement, leur langage artistique. Faire Ondinnok. Encore une fois. Nous l’avons beaucoup fait. Il est temps pour nous de passer à autre chose. Nous avons réussi à développer une petite poignée d’acteurs, d’actrices et de créateurs qui poursuivront l’aventure. Déjà, on les voit sur les scènes à travers leur théâtre, leur danse, à la télévision, au cinéma. Nous sommes impatients d’entendre ce que cette nouvelle génération a à dire. Il y a tant d’histoires à raconter…

Bonne saison 2016-2017,

Yves Sioui Durand et Catherine Joncas

 

Mot de Dave Jenniss – co-directeur artistique associé

 

Kwé Kwé,

C’est avec une grande joie et une fébrilité indescriptible que je plonge dans l’univers du théâtre Ondinnok à titre de directeur artistique associé. Je suis heureux de pouvoir poursuivre le travail déjà mis en place depuis plus de 30 ans par Yves Sioui Durand et Catherine Joncas, en faisant équipe avec l’artiste et chorégraphe nahua et mexicaine Leticia Vera, co-directrice artistique associée. Nous avons un but en commun : rêver, créer et se transformer. Nous voulons mettre de l’avant la transmission et l’échange de nos racines, nos langues et nos mythologies pour interconnecter passé, présent et futur. Réaffirmer qui nous sommes et tendre la main aux nouvelles générations interpelées par les expressions artistiques plurielles des peuples autochtones, au-delà des frontières. En ancrant nos actions artistiques dans des métissages transcendant les genres et les disciplines, nous faisons appel à la réparation et la transformation des compréhensions interculturelles.

Sur une note plus personnelle, je souhaite vivement relever ce beau défi. Après 15 ans de collaborations et d’amitiés, autant comme acteur que comme auteur, il était tout à fait naturel pour moi d’imaginer la suite de ce monde dramaturgique autochtone défendu par Ondinnok. Un chemin a été tracé et à présent notre tâche comme directeurs artistiques associés est de paver la voie à l’avénement d’un théâtre autochtone influent, empreint de rencontres inattendues sur les scènes du Québec et du Canada. Fidèle à ce que signifie « faire Ondinnok », nos futures créations se réaliseront avec les désirs secrets qui se cachent au fond de nos âmes, dans l’espoir d’élargir les possibilités de partage de nos désirs avec le grand public.

Ondinnok entame une année hyperactive. Plus de quatre nouvelles créations sont en chantier et l’équipe fourmillent d’idées dans la préparation d’un événement majeur pour 2017 : le Printemps autochtone d’art 3, point culminant d’une trilogie qui inscrit les arts autochtones au cœur de la cité.

La saison 2016-2017 fera vivre nos rêves, nos visions et nos utopies et marquera une prise de parole par nos artistes, une réflexion essentielle sur la pertinence de créer des histoires autochtones qui sauront changer le monde.

Woliwon Komac

Dave Jenniss

 

Mot de Leticia Vera, co-directrice artistique associée

 

C’est avec grande émotion je reçois cette nomination. Je prends également conscience du fait que mes 7 ans de collaborations avec la compagnie Ondinnok représentent une courte période par rapport aux 30 années d’expérience que comptent les fondateurs, Yves Sioui Durand et Catherine Joncas. Trente ans d’histoire et de création artistique constante, d’inspiration et résistance autochtone.

Ma première rencontre et collaboration avec Ondinnok a été sous le signe de l’étonnement. J’étais invitée comme danseuse et interprète pour la pièce Xajoj Tun Rabinal Achi, réinterprétation contemporaine d’un texte du théâtre maya du quinzième siècle. J’ai été ravie de découvrir qu’une compagnie de théâtre montréalaise puisse s’intéresser à un texte du théâtre maya et s’engage dans la voie de réunir sur scène des interprètes descendant des peuples autochtones des trois Amériques. En tant que Mexicaine de descendance nahua résidant à Montréal depuis une dizaine d’années, créer des liens entre les traditions autochtones du continent m’apparaît une proposition essentielle et urgente pour briser les frontières et orienter le regard vers ce qui nous unit.

J’ai aussi été éblouie par la vérité et la profondeur de la démarche de recherche artistique conçue par Ondinnok, caractérisée par la rencontre avec les ancêtres comme point de départ de la création et le travail avec les masques. Cet apprentissage a été un point tournant dans mon développement comme artiste en élargissant mon langage expressif et l’enracinant dans ma culture autochtone. Un autre moment charnière pour moi a été ma collaboration comme chorégraphe et interprète en 2015 à la création de « Un monde qui s’achève – Lola », portant sur les Selk’nam de la Terre de feu. Une autre façon de tracer une ligne du Sud au Nord et une implication artistique qui a réitéré mon désir de poursuivre et faire mienne la quête d’Ondinnok.

Aux côtés de Dave Jenniss, j’entame aujourd’hui la responsabilité de co-direction artistique associée avec le désir d’incarner la liberté créatrice et l’affirmation comme artiste autochtone. Notre vision commune est de puiser dans la dignité et la richesse de nos cultures autochtones au-delà des frontières, tisser le pont entre les savoirs de nos ancêtres et les revendications pour l’avenir. Nous voulons une expansion des manifestations de l’art autochtone et qu’elles soient présentes plus que jamais. Que la flamme du désir secret de l’âme d’Ondinnok soit toujours vivante.

L’équipe s’affaire actuellement avec un énorme enthousiasme à la concoction de la troisième édition du Printemps autochtone d’art, que l’on vous promet audacieuse. Surtout, ce sera pour Dave et moi le moment de nous présenter à vous, d’aller à votre rencontre et partager avec vous nos intuitions, notre parole et l’effervescence de nos envies d’accomplir.

Leticia Vera