fbpx

Soirée Courts Métrages de réalisatrices autochtones

Soirée Courts métrages

3 mai – 19 h à la maison de la culture Frontenac 

Un programme de courts métrages qui met les projecteurs sur une nouvelle génération de réalisatrices autochtones. Par les histoires mises en scène, leurs paroles s’affirment et leurs regards tournés vers demain inspirent.

La projection sera suivie d’une discussion animée par Anick Saint Louis avec Caroline Monnet, Nina Segalowitz et Marly Fontaine.

 

AU PROGRAMME

 

Tshiuetin North Wind – par Caroline Monnet

Synopsis

Traversant le magnifique paysage de l’ouest du Labrador vers le nord-est du Québec, le Tshiuetin Rail Line est la seule ligne ferroviaire propre aux peuples indigènes. Le Tshiuetin est une bouée de sauvetage aux peuples habitant ces terres et une source de fierté pour tous qui voyagent par cette ligne historique.

Bande annonce

Qipisa –  par Myna Ishulutak

Synopsis
Myna vit à Iqaluit, capitale du Nunavut, territoire inuit du Grand Nord canadien. Pour mieux connaître ses racines, Myna quitte tout et retourne vivre à Pangnirtung auprès de sa famille. Mais une autre quête s’impose peu à peu : celle de la véritable origine. Car Myna a grandit de l’autre côté du fjord, avant le départ sans retour.

Kupanishkueu – par Mélodie Jourdain Michel

Synopsis

La réalisatrice Mélodie Jourdain Michel raconte comment la force et le courage de son ancêtre innue, Kupanishkueu, ont influencé sa vie.

Bande annonce

 

 

BIOGRAPHIES DES RÉALISATRICES

Caroline Monnet

Caroline Monnet est une artiste autodidacte multidisciplinaire, originaire de la région de l’Outaouais, au Québec, habitant à Montréal. Elle travaille en film et vidéo, en peinture, en sculpture, et en installation. Elle est membre fondatrice du collectif en arts numériques autochtones (ITWÉ).

Myna Ishulutak :

Après une enfance passée sur le territoire, au sud de la terre de Baffin, puis à Pangnirtung, Myna obtient un diplôme en Études Inuites (spécialisation Langue et Culture) et un diplôme en Travail Social au Collège de l’Arctique. Passionnée par l’audiovisuel, Myna suit une formation et coréalise une série de vignettes, Tajarniit, sur l’importance du phoque pour les Inuits du Nunavut. Qipisa est son premier moyen-métrage documentaire.

Mélodie Jourdain Michel :

Mélodie Jourdain-Michel est une jeune femme innue de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam et bachelière en sexologie à l’UQAM. Son expérience au Wapikoni mobile a débuté à l’été 2015 à titre d’intervenante jeunesse durant l’escale à Wemotaci. L’année suivante, elle a décidé de réaliser son premier court métrage lors du passage de l’équipe dans sa propre communauté.