fbpx

TOQAQ MECIMI PUWIHT / Delphine rêve toujours

2022

En coproduction avec le Théâtre de la Vieille 17

Ondinnok s’associe pour la première fois au Théâtre de la Vieille 17, une compagnie de théâtre de création francophone installée à Ottawa. Il a comme mission de donner la parole à des créateurs animés par des préoccupations sociales et humaines comme Dave Jenniss, notre directeur artistique, qui a écrit le texte.

Conçu pour les plus jeunes

TOQAQ MECIMI PUWIHT /Delphine rêve toujours a été spécialement conçu pour les enfants de 4 à 8 ans, de la première à la troisième année. La représentation dure environ 45 minutes.

Prochaines représentations

Découvrez l’émouvante histoire de Delphine les 7 et 8 mai 2022 à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins à Ottawa. Réservez vos billets dès maintenant !

Synopsis

Sans le tambour qui bat, les mots n’existent pas.

Delphine est une jeune fille Wolastoqey (malécite) rêveuse et déterminée. Depuis que son père a égaré le tambour de son défunt muhsums, Delphine s’est mise en tête de le retrouver coûte que coûte. Par une journée d’automne, alors que le vent se lève, Delphine est transportée dans le monde des esprits de la forêt. Elle y fera la rencontre du porc-épic espiègle, de la chouette chanteuse d’opéra, et du Kiwahq, la terrible bête au cœur de glace! Réussira-t-elle à surmonter les défis de la forêt pour retrouver son tambour ?

Avec sa pièce TOQAQ MECIMI PUWIHT / Delphine rêve toujours, l’auteur Wolastoqey Dave Jenniss aborde les thèmes de la transmission et de l’identité et fait résonner la langue de ses ancêtres qu’il se réapproprie. Ce spectacle bilingue en français et wolastoqey est porté par des artistes autochtones et allochtones.

Ondinnok et La Vieille 17 sont honorés de pouvoir créer à Tio’Ta:ke et Odawa, magnifiques territoires où les Kanien’kehà:ka et les peuples algonquins Anishinabe marchent, rêvent et vivent depuis des millénaires. Miigwetch ! Nià:wen ! Merci !

Synopsis en wolastoqey

Skat tolihtesinuhk pokuhulakon, kolusuwakonol oc mate peciyewiyil

Delphine not ewasisuwit Wolastoqey pilsqehsis, psonopu puwyakonol naka sakolitahasuwakon.
Tuciw mihtaqsol keskalat pokuhulakonol tepelomatpon muhsumsol, Delphine ‘kisitahatomonehpon weci pskuwat tan ote etutawotik. Neqt toqaq spotew, macelamson, Delphine lipha skitkomiq eyultitit kcihqeyak cocahqok. Nit etolassiqat piskakomat matuwehsol, nucintaq tihtokol, naka Kiwahq, ‘cel moshunol onsa pqom! ‘Kisi oc nit pomkomon naka moskuwan pokuhulakonol?

Yut layyewakon TOQAQ MECIMI PUWIHT / Delphine mecimi puwihte, Wolastoqey nutuwikhiket Tapot Jenniss ‘tuwehkanol pcitahkakon naka eli nonasik qenowehket latuwewakon ‘cey ‘kansuhs naka ‘kisehtun pokotahqewiye. Yut nisonul latuwewakonol essakihtasik, Polecomoney naka Wolastoqey sakiyak Skicinuwok naka skat-Skicinuwok nutsakiyut.

Ondinnok naka Vieille 17 palitahatomoniya eli amalhi-kislukhotitit nit Tio’Ta:ke naka Atawa, wisoki-wolinaqok ktahkomiq Kanien’keha:ka naka Algonquin

Anishnabe etoli kisuhsahtitit, puwihtahtitit naka wikultitit kehsamqahk likotonol.

Woliwon!

Équipe

Une coproduction du Théâtre de la Vieille 17 et des Productions Ondinnok

Texte | Dave Jenniss
Mise en scène | Milena Buziak
Interprétation | Jemmy Echaquan Dubé, Marie-Hélène Massy Emond, Emily Marie Séguin et un comédien à confirmer
Scénographie et éclairage | Emilio Sebastiao
Environnement sonore | Marie-Hélène Massy Emond
Composition et interprétation musicale | Marie-Hélène Massy Emond, Emily Marie Séguin
Costumes | Samantha McCue
Régie | Alexie Madore Charron
Direction de production | Cynthia Shaw
Direction artistique | Geneviève Pineault, Dave Jenniss
Illustration | Catherine Boivin

Texte

 

Dave Jenniss

Né d’une mère québécoise et d’un père membre de la Première Nation malécite de Viger, Dave Jenniss est le directeur artistique d’Ondinnok depuis mars 2017. Il est aussi comédien, auteur de théâtre et scénariste. Depuis 2008, Dave se distingue de plus en plus comme auteur de théâtre avec ses textes d’une vérité touchante aux racines autochtones. Avec TOQAQ MECIMI PUWIHT / Delphine rêve toujours, il écrit sa première pièce pour jeune public.

Mise en scène

 

Milena Buziak

Véritable rassembleuse théâtrale, Milena Buziak, fondatrice de la compagnie de création Voyageurs Immobiles en 2009, place au coeur de chacun de ses projets un idéal de diversité en conviant, sur le plateau comme dans les coulisses, des créateurs de tout âge, horizon social et culturel. La metteure en scène d’origine polonaise s’intéresse également à la rencontre avec d’autres formes d’art : ses spectacles, qui s’adressent aux jeunes et aux adultes, intègrent régulièrement de la musique live, du mouvement ou des éléments d’art visuel.

Francophone par choix et par amour, elle défend le droit des minorités à préserver, célébrer et partager leurs cultures. Les récits de femmes, la question de l’héritage culturel et de l’identité sont au cœur de sa pratique, comme une quête de soi qui mène vers l’Autre.

Scénographie et éclairage

 

Emilio Sebastiao

Créatif en art de la scène depuis plus de dix ans, Emilio Sebastiao consacre son temps à divers projets de création artistique et technique, dédiant la majorité de son temps à la conception d’éclairage et de scénographies dans un contexte d’arts scéniques.  Plus récemment, Emilio crée des conceptions d’éclairages pour une panoplie de pièces de théâtre et de danse, tels que Néon Boréal, State of Mind, et Le lilas africain, en collaboration avec le Théâtre du Trillium, Propeller Dance, et le Théâtre de Dehors, respectivement.

Interprétation, environnement sonore et composition musicale

 

Marie-Hélène Massy Emond

Marie-Hélène Massy Emond est issue de la tradition des chansonnières québécoises (Savard, Desrochers). Auteure-compositrice-interprète, elle vit à La Motte en Abitibi. Son cycle de création actuel s’articule autour du féminin en région-ressource. Intéressée par les thèmes de la compromission, de la solitude et de lien au territoire, elle développe dans ses œuvres sonores (hörspiel) et scéniques l’esthétique artisanale du fait-main. Elle s’investie par l’art dans l’action militante pour des enjeux sociaux et environnementaux de son territoire ; de sa forêt. Elle s’associe à différentes compagnies et artistes des arts vivants au Québec, en France et en Italie pour réfléchir et créer des projets destinés aux lieux non-dédiés et à l’espace public (musées, centre d’artistes, bars, villages dévitalisés, rues, etc.). Le dénominateur commun de ces projets est la collaboration avec les non-artistes participants aux créations.

Costumes

 

Samantha McCue

Samantha McCue (elle) est Anishnaabekwe des Chippewas de l’île Georgina et Ned’u’ten de la Première Nation de Lac Babine.  Elle a grandi dans la réserve Musqueam à Vancouver, en Colombie-Britannique, et habite maintenant à Ottawa.  Samantha a obtenu, en 2017, son diplôme du programme de production théâtrale de l’Université York. Elle a fait la conception des costumes des productions Honour Beat (The Grand), Aqsarniit (Confederation Centre of the Arts), Kamloopa (Western Canada Theatre), The Monument (Factory Theatre), et Thanks For Giving (Arts Club Theatre Company). Delphine rêve toujours est sa première collaboration avec la Vieille 17, et elle est ravie de participer au spectacle!

Régie

 

Alexie Madore Charron

Récente diplômée du programme de théâtre de l’Université d’Ottawa, Alexie Madore Charron a déjà eu l’occasion de travailler avec plusieurs compagnies de la région d’Ottawa et Gatineau, dont Vox Théâtre, le Théâtre de Dehors et le Théâtre de l’Île. C’est en travaillant comme régie qu’elle s’est découvert un intérêt pour le théâtre jeune public. TOQAQ MECIMI PUWIHT / Delphine rêve toujours est un spectacle qu’Alexie aurait adoré voir lorsqu’elle était enfant, et elle est très heureuse de pouvoir contribuer à sa création.

Interprétation

 

Jemmy Echaquan Dubé

Jemmy Echaquan Dubé est Atikamekw de Manawan. Elle a étudié en arts visuels au Cégep de Trois-Rivières et se passionne pour toutes les formes d’art comme la photographie, la peinture, le cinéma, la musique et la danse. Elle a été monteuse professionnelle et a travaillé sur plusieurs projets corporatifs pour différents organismes. Elle donne également des ateliers de sensibilisation aux allochtones et sa première visite à l’Instance permanente de l’ONU sur les questions autochtones en 2017 et 2018 l’a inspirée à sensibiliser les jeunes autochtones pour qu’ils deviennent des leaders et prennent conscience de leurs droits. Elle a fait un stage à l’Office national du film du Canada et est présentement porte-parole du Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador. Dernièrement, on l’a vu en tant que Daisie Flamand dans la série Fugueuse ainsi que dans l’émission Toute la vie, en tant que Mélie Happyjack.

 

Marie-Hélène Massy Emond

Marie-Hélène Massy Emond est issue de la tradition des chansonnières québécoises (Savard, Desrochers). Auteure-compositrice-interprète, elle vit à La Motte en Abitibi. Son cycle de création actuel s’articule autour du féminin en région-ressource. Intéressée par les thèmes de la compromission, de la solitude et de lien au territoire, elle développe dans ses œuvres sonores (hörspiel) et scéniques l’esthétique artisanale du fait-main. Elle s’investie par l’art dans l’action militante pour des enjeux sociaux et environnementaux de son territoire ; de sa forêt. Elle s’associe à différentes compagnies et artistes des arts vivants au Québec, en France et en Italie pour réfléchir et créer des projets destinés aux lieux non-dédiés et à l’espace public (musées, centre d’artistes, bars, villages dévitalisés, rues, etc.). Le dénominateur commun de ces projets est la collaboration avec les non-artistes participants aux créations.

 

Emily Marie Séguin

Emily Marie Séguin est une artiste émergente, écrivaine et créatrice de théâtre. Originaire des nations Oji-Algonquines entourant Golden Lake et Mattawan, elle est une mixte 2SAnishinaabekwe, créant ses oeuvres pour honorer ses ancêtres et récupérer les espaces artistiques. Elle travaille principalement en tant que co fondatrice / co-directrice artistique du Red Rabbits Théâtre, un collectif de théâtre basé sur le territoire non cédé des Anishinaabeg Algonquins. À la fois chanteuse et interprète, elle termine ses études en théâtre à l’Université d’Ottawa. Elle honore ceux qui ont marché avant elle et ceux qui le feront après. Aho!

Remerciements

Ondinnok remercie le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, la Fondation Cole, le Ministère de la Culture et des Communications ainsi que le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale pour leur soutien.