fbpx

Un ultime geste pour conclure "Femmes Rhizome"

mercredi 19 décembre 2018

Catherine Joncas revient sur la cérémonie du 3 décembre dernier avec La Marie Debout, qui a clôturé plusieurs années de collaboration autour de notre projet Femmes Rhizome :

Lundi 3 décembre dernier, grand moment à la maison des femmes La Marie-Debout d’ Hochelaga Maisonneuve. Le collectif de l’atelier de réparation, Fabienne, Julie, Nicole, Teresa, Lise, Nicole, Thérèse, Paulette, Pascale, Diane, Louise, Roxane, Lyse et Catherine vont remettre à des représentantes du Foyer pour femmes autochtones de Montréal le produit concret du processus de création entamé à l’automne 2016 : une nappe, peinte, brodée, perlée par nous toutes; une nappe dont les motifs et les œuvres expriment la prise de conscience, les excuses et le désir de réparation des participantes vis à vis des crimes commis dans les pensionnats autochtones par notre société. Une nappe pour mettre la table à une réconciliation souhaitée dans le respect et l’écoute. Une main tendue vers nos sœurs.

Cette soirée marque pour moi l’ultime geste de ce grand projet de médiation culturelle entamé à l’automne 2013 entre Ondinnok et la Marie-Debout, projet que j’ai dirigé et accompagné du début à la fin. Je suis fière du chemin parcouru par les femmes du groupe, fière de leur détermination et de leur humilité dans cette démarche d’apprentissage de l’autre. Que de plaisir nous avons eu malgré les doutes, les remises en question et les peurs! Vous avez chanté avec Moe, vous avez parlé la langue innue avec Joséphine, vous avez dansé avec Leticia. Et pour finir, nous avons ensemble de nos mains créé un objet de beauté que nous avons offert à Vicky, Marti, Julia et Andrée. Que nous remercions d’être venues à la rencontre. Merci d’avoir reçu ce don. Merci de créer un lien.

Niawen :kowa, Tshinishkumetin. Merci.

Catherine Joncas