État des lieux sur la situation des arts autochtones

Mise à jour

Suite à cet état des lieux ainsi qu’à une série de consultations de plus de deux ans du gouvernement auprès des acteurs du milieu, un manifeste pour l’avancement des Arts, des artistes et des organisations artistiques autochtones du Québec, a été rédigé, signé par plus de 70 artistes et organisations artistiques autochtones du Québec, et déposé auprès de plus de 40 institutions politiques et artistiques allochtones et autochtones.

Les 17 et 18 mai 2017 dans le cadre du PAA3

Les 17 et 18 mai derniers, s’est tenu l’état des lieux sur la situation des arts autochtones au Québec convoqué par Ondinnok dans le cadre du Printemps autochtone d’Art 3. Un rassemblement inédit à Tiohtiá:ke (Montréal), qui a compté une cinquante de participants, tant artistes que représentants d’organisations artistiques autochtones. Pendant deux jours intenses, les discussions ont été organisées en quatre cercles de parole touchant autant de thèmes : 1) se connaître et se reconnaître; 2) le financement; 3) la diffusion et 4) la transmission.

Des artistes autochtones – qui ont normalement peu d’occasions de se rencontrer –  ont eu un espace pour échanger dans le cadre d’un rendez-vous alliant prise de parole, performances artistiques et réflexion. L’événement a permis de briser des frontières qui trop souvent sont des obstacles aux rencontres entre artistes autochtones : nations, langues, régions éloignées et disciplines. Cette représentation d’une grande diversité a été un élément phare de la rencontre. Tout le monde a réitéré la nécessité de se parler, de se voir, de s’entendre entre artistes. Une grande volonté de créer des liens, de créer des réseaux entre artistes autochtones a souvent été exprimée. Un autre élément à retenir ce sont les échanges intergénérationnels qui ont eu lieu lors de la rencontre et surtout une prise de parole par de jeunes artistes qui ont exprimé l’importance de l’art au niveau social et personnel et qui fièrement sont les nouveaux porteurs de la richesse des arts autochtones actuels.

« Ce que nous avons tous ressenti, c’est l’absolue nécessité d’une telle rencontre. Je crois que nous pouvons faire le constat du sous-financement et, de ce fait, du peu de présence des artistes et des manifestations d’art autochtone au sein de la société québécoise depuis plus de trente ans, ce qui révèle l’ampleur de la discrimination systémique et insidieuse, toujours à l’oeuvre en cette année de rendez-vous avec l’histoire. Nous avons été subjugués par l’émotion lors des témoignages de jeunes artistes qui nous ont exprimé avec clarté que la découverte et la pratique d’un art leur avait sauvé la vie. » – Yves Sioui Durand

Au terme de la deuxième journée, une programmation artistique était ouverte au grand public. D’abord, la Maison d’édition Hannenorak, originaire de la communauté de Wendake, a lancé le premier recueil de nouvelles de l’auteur wendat Louis-Karl Picard-Sioui : « Chroniques de Kitchike-La grande débarque ». Puis, un cabaret artistique, a mis en vedette Véronique Hébert & Pol Pelletier, Esther Pennel, EadséCatherine Boivin et Marly Fontaine. Pendant les deux journées, des performances artistiques de Terry Randy Awashish et Soleil Launière ont également été présentées aux participants. Il est à noter que l’artiste visuel Frank Polson a peint une oeuvre en direct, qui a été tirée au sort et remportée par la chanteuse Elisapie Isaac.

L’événement a aussi été l’occasion de prendre le pouls des résultats de certaines études sur les arts autochtones. Le premier jour, les faits saillants de la recherche «Trente ans d’arts autochtones au Québec: bilan et synthèse» ont été présentés. Cette recherche toute récente a été menée par Jean-François Coté, professeur du Département de sociologie de l’UQAM, en collaboration avec Yves Sioui Durand, directeur artistique d’Ondinnok, ainsi que  Astrid Tirel, doctorante en sociologie, et Claudine CyrTélécharger le rapport

Lors de la deuxième journée, Pricile De-Lacroix nous a présenté les faits saillants de son mémoire « Exposer, diffuser et faire entendre sa voix : présence de l’art contemporain autochtone au Québec entre 1967 et 2015 » (Mémoire de maîtrise, UQAM, 2016).

Ondinnok tient à remercier tous ceux qui ont rendu cet événement possible : tous les participants, les bailleurs de fonds, les commanditaires et l’équipe organisatrice.

Durant les deux journées de l’état des lieux sur la situation des arts autochtones, Ondinnok a voulu profiter de l’occasion pour honorer des personnes, artistes, producteurs, qui au-delà de leur pratique artistique ou de leur métier, se sont donné la mission de soutenir le développement des artistes de leur communauté, de leur nation et de toutes les premières nations. Merci à toutes les personnes honorées : Martin Akwiranoron Loft, Sonia Robertson, Nicole O’Bomsawin, Louis-Karl Picard-Sioui, Guy Sioui Durand, Réginald Vollant, Sylvie Paré, Nadine Saint-Louis.

Revue de presse

Montpetit, Caroline, « Art autochtone: 375 ans de résistance », LE DEVOIR, 18 mai 2017, en ligne : http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/499042/art-autochtone-375-ans-de-resistance

(Vous y découvrez notamment quelques artistes ayant participé au rassemblement: Natasia Mukash, Frank Polson et Christine Sioui Wawanoloath)

Gauvreau, Claude, Actualité UQAM, Renaissance culturelle autochtone: Le Cœur des sciences accueille l’«État des lieux sur les arts autochtones du Québec», en ligne : https://www.actualites.uqam.ca/2017/etat-des-lieux-creation-artistique-autochtone-au-coeur-des-sciences https://www.actualites.uqam.ca/2017/etat-des-lieux-creation-artistique-autochtone-au-coeur-des-sciences

Capsules vidéos

Rencontrez des participant.es !
Visionnez les capsules vidéos qui nous replongent dans l’ambiance de l’état des lieux. Découvrez les réflexions et impressions des participant.es sur l’événement!

État des lieux sur la situation des arts autochtones au Québec – Kevin Bacon Hervieux

État des lieux sur la situation des arts autochtones au Québec – Julie Burelle

État des lieux sur la situation des arts autochtones – Kevin Papatie

État des lieux sur la situation des arts autochtones au Québec – Terry Randy Awashish